Reconstruction tomographique

Avec Volume Graphics 

Reconstruction tomographique avec Volume Graphics

  

La tomographie assistée par ordinateur (CT) s’est imposée ces dernières années comme une méthode de mesure de haute précision pour les essais non destructifs. Fournissant une représentation complète d’un composant en 3D à partir d’un grand nombre d’images radiographiques 2D, la reconstruction tomographique permet à l’utilisateur de tirer des conclusions sur les structures externes et internes d’un composant et ses propriétés matérielles. Ainsi, la tomographie peut répondre à des questions beaucoup plus complexes que, par exemple, les méthodes de mesure tactile ou optique.

Le défi

La reconstruction tomographique consiste à combiner des images radiographiques 2D prises sous différents angles autour du composant pour en créer un jeu de données 3D. Les images peuvent être générées en utilisant différentes méthodes d’imagerie radiographique, mais celles-ci ne conviennent pas toutes à toutes les applications. Les composants du scanner CT (tube à rayons X, détecteur de rayons X, manipulateurs) ou le système entier doivent être choisis en fonction du problème posé, du matériau de l’objet, de la taille de l’objet, du temps de cycle et de la qualité requise. Par exemple, l’imagerie volumétrique par faisceau conique (CBCT) ou l’imagerie hélicoïdale permettent des durées d’acquisition courtes pour les objets/composants de grande taille. Avec la tomographie linéaire, les objets sont représentés avec peu d’artéfacts (rayonnement dispersé).

Si un scanner à faisceau conique ne peut pas offrir la résolution spatiale souhaitée en raison des paramètres géométriques, l’utilisation d’un scanner planaire est recommandée. Un scanner planaire convient donc à ce que l’on appelle la laminographie et ainsi à une utilisation dans l’industrie électronique, par exemple pour tester des assemblages de cartes électroniques.

Afin de reconstruire une image 3D correcte à partir des images radiographiques 2D, un logiciel avec des algorithmes de reconstruction appropriés et des procédures adaptées est nécessaire pour minimiser ou empêcher complètement les éventuels artéfacts d’image dans le volume 3D. Des artéfacts d’image typiques sont les artéfacts géométriques, les artéfacts de dispersion, les artéfacts de durcissement du faisceau, les artéfacts circulaires, les artéfacts métalliques, les artéfacts dus à l’échantillonnage et le flou. 

La solution Volume Graphics : la reconstruction tomographique intégrée à votre flux de travail

La solution de reconstruction tomographique étant entièrement intégrée, elle s’intègre parfaitement aux fonctionnalités complètes d’analyse et de mesure du logiciel Volume Graphics.

En outre, le logiciel est indépendant du scanner CT et peut traiter des jeux de données 2D de différents systèmes de tomographie provenant de différents fabricants, au sein d’un même environnement logiciel et sans interruption du flux de travail.

Sans correction du durcissement du faisceau : L’affichage incorrect des niveaux de gris (tranches 2D) provoque, entre autres problèmes, des trous dans la surface déterminée de l’objet (vue 3D).

Avec correction du durcissement du faisceau : Affichage correct des niveaux de gris (tranches 2D) et une surface d’objet déterminée sans trous (vue 3D).

Avantages

Volume Graphics vous fournit une solution logicielle à l’épreuve du temps, facile à utiliser et indépendante du matériel, qui s’intègre parfaitement à votre flux de travail d’inspection tout en augmentant la traçabilité :

Évaluer

La newsletter de Volume Graphics est conçue pour proposer des informations générales à nos clients et aux personnes intéressées ainsi qu'à des fins publicitaires et d'étude de marché. Vous pouvez vous désabonner à tout moment soit directement sur notre site ou en cliquant sur le lien au bas de chaque newsletter. Si vous recevez déjà notre newsletter et souhaitez vous désabonner, merci de cliquer ici.
Les champs marqués d’un * sont obligatoires